Les avantages de la confiance en soi


Avoir confiance en soi peut apporter de nombreux avantages à la maison, au travail et dans vos relations. Voici un aperçu de quelques-uns des effets positifs que la confiance en soi peut avoir sur votre vie.

  • Ouverture d’esprit pour essayer de nouvelles choses
    Lorsque vous croyez en vous, vous êtes plus disposé à essayer de nouvelles choses. Que vous postuliez pour une promotion ou que vous vous inscriviez à un cours de cuisine, croire en vous est la clé pour vous lancer.
  • De meilleures performances
    Lorsque vous avez confiance en vous, vous êtes en mesure de consacrer vos ressources à la tâche à accomplir. Au lieu de perdre du temps et de l’énergie à vous inquiéter de ne pas être assez bon, vous pouvez consacrer votre énergie à vos efforts. En fin de compte, vous serez plus performant si vous avez confiance en vous.
  • Une meilleure résilience
    La confiance, ou le fait de croire en soi, peut améliorer votre résilience, ou votre capacité à rebondir face aux défis ou aux adversités que vous rencontrez dans la vie.
  • Amélioration des relations
    Avoir une bonne dose de confiance en soi peut contribuer à rendre vos relations heureuses et saines. L’une des raisons est que les personnes qui ont confiance en elles ont tendance à fixer des limites plus strictes, en donnant la priorité à leurs propres besoins et émotions. La confiance en soi a non seulement un impact sur la façon dont vous vous sentez, mais elle vous aide aussi à mieux comprendre et aimer les autres. Elle vous donne également la force de vous retirer si vous n’obtenez pas ce que vous méritez.

Heureusement, il y a des choses que vous pouvez faire pour renforcer votre confiance en vous. Que vous manquiez de confiance dans un domaine spécifique ou que vous ayez du mal à avoir confiance en quoi que ce soit, ces stratégies peuvent vous aider.

Cessez de vous comparer aux autres

Que vous compariez votre apparence à celle de vos amis sur Facebook ou que vous compariez votre salaire au revenu de votre ami, les comparaisons ne sont pas saines. En fait, une étude de 2018 publiée dans Personality and Individual Differences a révélé un lien direct entre l’envie et la façon dont vous vous sentez dans votre peau.

Les chercheurs ont constaté que les personnes qui se comparaient aux autres ressentaient de l’envie. Et plus elles éprouvaient de l’envie, plus elles se sentaient mal dans leur peau. Il peut s’agir d’un cercle vicieux.

Soyez attentif aux moments où vous comparez votre richesse, vos possessions, vos compétences, vos réalisations et vos attributs. Le fait de penser que d’autres personnes sont meilleures ou ont plus de choses érode votre confiance en vous. Lorsque vous remarquez que vous faites des comparaisons, rappelez-vous que cela n’est pas utile. Chacun fait sa propre course et la vie n’est pas une compétition.

Voici quelques conseils pour vous aider à vous libérer du piège de la comparaison :

  • Soyez bon envers les autres. Lorsque vous donnez le meilleur de vous-même, vous êtes moins enclin à vous comparer aux autres ou à vous concentrer sur ce qui vous manque. Aider les autres (altruisme), en particulier ceux qui ont moins de chance que vous, peut vous faire prendre conscience de la chance que vous avez dans la vie.
  • Comptez vos bienfaits. Si vous êtes envieux de la vie de quelqu’un d’autre, rappelez-vous vos propres forces et vos réussites. Envisagez de tenir un journal de gratitude pour vous aider à vous concentrer sur votre propre vie et non sur celle des autres.
  • Identifiez et évitez les ennemis jurés. Y a-t-il certaines personnes dans votre vie qui vous jugent et vous comparent constamment, et qui font ressortir votre esprit de compétition (et pas dans le bon sens) ? Vous pouvez limiter les contacts avec ces personnes ou, si possible, les éviter complètement.
  • Recherchez un soutien positif. Tout en éliminant les personnes négatives de votre vie, il est également important de cultiver un cercle social de personnes qui vous soutiennent et vous motivent à donner le meilleur de vous-même, et qui vous rappellent ce qui est bon en vous.

Prenez soin de votre corps

Il est difficile de se sentir bien dans sa peau si vous maltraitez votre corps. En revanche, si vous prenez soin de vous, vous savez que vous faites quelque chose de positif pour votre esprit, votre corps et votre âme, vous vous sentirez naturellement plus confiant. Voici quelques pratiques pour vous aider à y parvenir :

  • L’alimentation. Une bonne alimentation présente de nombreux avantages, notamment une plus grande confiance en soi et une meilleure estime de soi. Lorsque vous nourrissez votre corps avec les bons aliments, vous vous sentez en meilleure santé, plus fort et plus énergique, ce qui peut vous permettre de vous sentir mieux dans votre peau.
  • Faites de l’exercice. Les études montrent systématiquement que l’activité physique renforce la confiance en soi. Une étude de 2016 publiée dans Neuropsychiatric Disease and Treatment a révélé qu’une activité physique régulière améliorait l’image corporelle des participants. Et lorsque leur image corporelle s’améliorait, ils se sentaient plus confiants.
  • La méditation. Selon les experts, la méditation peut aider à renforcer la confiance en soi de plusieurs façons. Tout d’abord, elle vous aide à vous reconnaître et à vous accepter. La méditation vous apprend également à arrêter le discours négatif sur vous-même et à vous déconnecter de tout bavardage mental qui nuit à votre confiance en vous.
  • Le sommeil. Le manque de sommeil peut nuire à l’estime de soi, alors qu’un sommeil de qualité a été associé à des traits de personnalité positifs, notamment l’optimisme et l’estime de soi.

Pratiquer l’auto-compassion

L’auto-compassion consiste à se traiter avec bienveillance lorsqu’on fait une erreur, qu’on échoue ou qu’on subit un revers. Se parler durement ne vous motivera pas à faire mieux. En fait, des études montrent que cela a tendance à avoir l’effet inverse.

Penser « Tout le monde fait parfois des erreurs » plutôt que « Je suis tellement stupide. Je suis tellement stupide que j’ai tout gâché » est un exemple d’auto-compassion et peut vous aider à vous sentir bien même si vous n’êtes pas aussi performant que vous l’espériez.

Utilisez le pouvoir du dialogue positif

Un discours optimiste peut vous aider à vous sentir bien dans votre peau, à surmonter vos doutes et à relever de nouveaux défis. En revanche, le dialogue négatif peut limiter vos capacités et diminuer votre confiance en vous en convainquant votre subconscient que vous « ne pouvez pas y arriver », que quelque chose est « trop difficile » ou que vous « ne devriez même pas essayer ».

La prochaine fois que vous commencerez à penser que vous n’avez pas le droit de prendre la parole dans une réunion ou que vous n’êtes pas en forme pour faire de l’exercice, rappelez-vous que vos pensées ne sont pas toujours exactes.

Voici quelques exemples de la façon dont vous pouvez remettre en question votre discours pessimiste et recadrer vos pensées pour les rendre plus positives :

  • Au lieu de vous dire « Je ne peux pas gérer ça » ou « C’est impossible », essayez de vous rappeler que « Vous pouvez gérer ça » ou « Tout ce que je dois faire, c’est essayer ».
  • Au lieu de vous dire « Je ne peux rien faire de bien », lorsque vous faites une erreur, rappelez-vous « Je peux faire mieux la prochaine fois », ou « Au moins, j’ai appris quelque chose. »
  • Au lieu de dire que vous « détestez » parler en public, utilisez une expression plus douce comme « je n’aime pas » et rappelez-vous que « tout le monde a des forces et des faiblesses ».
  • Acceptez le doute de soi
  • Parfois, les gens remettent à plus tard certaines choses – comme inviter quelqu’un à un rendez-vous ou postuler pour une promotion – jusqu’à ce qu’ils se sentent plus confiants. Mais parfois, la meilleure façon de gagner en confiance est de le faire. Essayez de faire ce que votre cerveau vous dit que vous ne pouvez pas faire.

Entraînez-vous à affronter certaines de vos peurs qui découlent d’un manque de confiance en vous. Si vous avez peur de vous mettre dans l’embarras ou si vous pensez que vous allez vous planter, essayez quand même. Dites-vous que c’est juste une expérience et voyez ce qui se passe.

Vous apprendrez peut-être que le fait d’être un peu anxieux ou de faire quelques erreurs n’est pas aussi grave que vous le pensiez. Et chaque fois que vous avancez, vous pouvez gagner plus de confiance en vous, ce qui, au final, vous évitera de prendre des risques qui auraient des conséquences négatives majeures.

Cela ne signifie pas que vous ne devez pas vous préparer ou vous entraîner, bien sûr. Si vous avez un grand discours à faire, entraînez-vous devant vos amis et votre famille pour gagner en confiance. Mais n’attendez pas d’être sûr à 100 % avant de vous lancer. Vous pourriez ne jamais y arriver.

Un mot de Verywell

Tout le monde est confronté à des problèmes de confiance en soi à un moment ou à un autre. Mais si vos problèmes de confiance en soi interfèrent avec votre travail, votre vie sociale ou vos études, vous devriez envisager de demander l’aide d’un professionnel de la santé mentale.

Parfois, le manque de confiance en soi découle d’un problème plus important, comme un événement traumatisant du passé. Dans d’autres cas, il peut être le symptôme d’un problème de santé mentale.

Et il est possible d’avoir trop confiance en soi. Si vous avez une confiance excessive en vos capacités, vous risquez de ne pas agir. Être trop confiant dans sa capacité à réussir un examen peut vous empêcher d’étudier. Ou supposer que vous n’avez pas besoin de vous entraîner à une présentation peut vous empêcher de vous préparer. Il est important d’avoir une bonne dose de confiance en soi qui vous aide à donner le meilleur de vous-même.